Historique d'Albator

 

 

 

 

Albator est un personnage de fiction créé par Leiji Matsumoto en 1969 dans le manga Dai-kaizoku Harlock. En France, il est surtout connu comme héros des séries Albator, le corsaire de l'espace (Albator 78) et Albator 84 diffusées sur Antenne 2 dans les années 1980.

 

Biographie fictive

2964, Albator est le fils de Great Harlock, le légendaire pirate de l'espace aux côtés duquel il combat le dieu Wotan et ses créatures venues du Walhalla alors qu'il n'est qu'un enfant. Il vit à bord du Death Shadow en compagnie de son ami de toujours, Toshiro. Lors de cette première aventure, il commence par fuir les bas-fonds de la Terre où lui et ses semblables sont considérés comme des parias. Il croise ensuite sur sa route Emeraldas et Maetel, les deux filles d'Andromeda Promethium, reine de la Métal mais aussi Hellmotheria. Il devient le protégé de Brünhilde et des walkyries et est le témoin d'un extraordinaire combat de son père à bord du Death Shadow I contre une flotte de 168 000 vaisseaux Phantasma venu du néant. Combat au cours duquel Great Harlock disparaît avec cette immense flotte.

Les années passent et Albator est maintenant adulte. Il continue de parcourir la mer du dessus. Parti à la recherche de Miimé, il apprend que le frere de Miimé, Albérich, a dérobé l'or du Rhin pour forger un anneau au pouvoir effrayant. Il déjoue les pièges du nibelung et finit par récupérer l'anneau, provoquant la colère de Wotan qui retourne en 2964 pour s'attaquer à son père, Great Harlock.

Quelques années plus tard, Albator affronte un nouvel ennemi. La Terre est aux mains des humanoïdes. Alors qu'il fuit la Terre, il est blessé à l'œil et son visage est balafré, comme celui de son père. Maya, la femme de sa vie mais aussi "la voix de la liberté", est tuée par les humanoïdes. Il apprend lors d'un interrogatoire où les humanoïdes sondent leurs esprits que le lien qui l'unit à Toshiro existe depuis la seconde guerre mondiale où l'ancêtre d'Albator, Walter von Harlock,rencontre celui de Toshiro. Albator, Toshiro et l'équipage de l'Arcadia quittent la Terre sans regrets et partent dans un long voyage à la recherche de la planète idéale. Ils seront néanmoins poursuivits par monsieur Zon et les humanoïdes. C'est au cours de ce voyage que Toshiro donnera sa vie au profit de l'ordinateur de l'Arcadia. Albator perd son meilleur ami.

2977, alors que la Terre vit de nouveau en paix, une nouvelle menace plane. Des extraterrestres mi-humaines mi-plantes, les sylvidres ont décidé de reprendre la Terre qui leur appartenait il y a des millénaires. Albator s'interpose pour protéger l'humanité. Ces redoutables ennemis vaincus, Albator retourne sur Terre et débarque l'équipage, excepté Miimé. Ils repartent seuls dans l'espace. Pourtant, quelques années plus tard, Albator doit reconstituer son équipage pour combattre une nouvelle menace, les Noos.

 

 

Physique

Albator, à qui les humanoïdes d'Albator 84 attribuent le code S00999 dans leur liste de personnes dissidentes, est un personnage longiligne, élégant et d'aspect un peu fragile. Il a perdu un œil lors d'un combat contre les humanoïdes. Il porte de fait un bandeau et est marqué d'une balafre au visage. Son regard dur, ses cicatrices et sa grande cape noire compensent son allure. Son costume dans la livrée Albator 78, est noir, avec un pantalon blanc . Dans Albator 84, et dans la plupart de ses apparitions dans les autres séries, il est tout de noir vêtu. Il porte un sabre muni d'un canon laser, ainsi qu'un cosmodragoon, un pistolet spécial dont il n'existe que quelques exemplaires dans l'univers.

 

Personnalité

Il est déterminé, implacable et semble sans pitié mais sa vie est dictée par un code d'honneur, ce qui fait qu'il fait souvent preuve de compassion. C'est un être intelligent, idéaliste , cultivé et courageux. Son sens logique, sa bravoure et son esprit pratique font de lui un capitaine respecté par ses hommes d'équipage et craint par ses ennemis. Il apparait nettement comme l'archétype de l'anti-héros romantique ,un chevalier se battant pour faire respecter ses convictions et sauver des causes perdues .Il est considéré comme le meilleur capitaine de l'armée terrienne durant la guerre perdue contre les envahisseurs humanoïdes

 

Les vaisseaux

Les vaisseaux sur lesquels a servi Albator sont chronologiquement :

* Le Death Shadow 1 : vu dans L'Anneau des Nibelungen : Les Walkyries et L'Anneau des Nibelungen : Siegrfied que commande son père, Great Harlock.
* Le Death Shadow 2 : vu à la fin de L'Anneau des Nibelungen : Siegrfied et Cosmowarrior Zero. C'est le premier vaisseau qu'Albator commande.
* Le Death Shadow 3 : vu dans Albator 84 : L'Atlantis de ma jeunesse et Albator 84. Il a le même design que le 1.
* L'Arcadia 1 : vu dans aucun média.
* L'Arcadia 2 : vu dans aucun média.
* L'Arcadia 3 : vu dans Harlock Saga et L'Anneau des Nibelungen : L'Or du Rhin.
* L'Arcadia 4 : vu dans Albator 84. Même design que l'Arcadia 3.
* L'Arcadia 5 : vu dans Capitaine Albator et Albator, le corsaire de l'espace. Cette version de l'Arcadia a le même design que le Death Shadow II.
* L'Arcadia 6 : vu dans Captain Herlock : The Endless Odyssey. Même design que l'Arcadia 3.
* L'Arcadia 7 : vu dans aucun média.

 

Création du personnage

Ce personnage de capitaine pirate hantait l'imagination de Leiji Matsumoto depuis le lycée, mais s'appelait à l'époque capitaine Kingston. Sa première apparition a lieu en 1969 dans le manga Dai-Kaizoku Captain Harlock. Courant des années 1970, le personnage s'affine peu à peu au fil de ses apparitions dans d'autres mangas de l'auteur, comme Gun Frontier ou Diver Zero. Il atteint sa pleine maturité en 1977 avec le manga Capitaine Albator et son adaptation télévisée Albator 78. Suivirent alors de nombreuses œuvres, mangas ou animes, mettant en scène le personnage. Matsumoto a été inspiré par Musashi Miyamoto, le légendaire guerrier samouraï, pour créer son personnage

 

Manga

* Dai-Kaizoku Captain Harlock (Leiji Matsumoto, 1969)
* Shishunki 100 man - Nen Gun Frontier (Leiji Matsumoto, 1972)
* Gun Frontier (Leiji Matsumoto, 1972-1975, 3 volumes)
* Stanley no majo (Leiji Matsumoto, 1973)
* Uchû senkan Death Shadow (Leiji Matsumoto, 1975)
* Diver 0 (Leiji Matsumoto, 1975)
* Capitaine Albator (Leiji Matsumoto, 1977-1979, 5 volumes)
* Queen Emeraldas (Leiji Matsumoto, 1978, 4 volumes)
* Waga seishun no Harlock (Leiji Matsumoto, 1980)
* L'Anneau des Nibelungen (Nibelung No Yubiwa, Leiji Matsumoto, 2002-2008, 8 volumes)
* Galaxy Express 999 (銀河鉄道999 - Ginga Tetsudō Three Nine, Leiji Matsumoto, 1996-2008, 6 volumes)

 

Films d'animation

* Albator : Le mystère de l'Atlantis (宇宙海賊キャプテンハーロック アルカディア号の謎, Uchu Kaizoku Captain Harlock Arcadia Go no Nazo, Rintaro, 1978) avec Makio Inoue
* Albator : L'Atlantis de ma jeunesse (Waga seishun no Arcadia, Tomoharu Katsumata, 1982) avec Makio Inoue (VF : François Leccia)

 

Série animée

* Albator, le corsaire de l'espace (宇宙海賊キャプテンハーロック - Uchū Kaizoku Kyaputen Hārokku, Rintaro, 1978-1979, 42 épisodes) avec Makio Inoue (VF : Richard Darbois)
* Albator 84 (わが青春のアルカディア Waga seishun no Arcadia - Mugen kidô SSX, Tomoharu Katsumata, 1982-1983, 22 épisodes) avec Makio Inoue (VF : François Leccia)
* Galaxy Express 999 (銀河鉄道999 - Ginga Tetsudō Three Nine, Nobutaka Nishizawa, 1978-1981, 113 épisodes) avec Makio Inoue
* La Jeunesse d'Albator - Cosmowarrior Zero (Cosmowarrior Zero, Kazuyoshi Yokota, 2001, 13 épisodes) avec Eiji Takemoto
* La Jeunesse d'Albator - Cosmowarrior Zero (Young Harlock o Oe ! Cosmowarrior Zero Gaiden, Kazuyoshi Yokota, 2001, 2 épisodes) avec Eiji Takemoto
* Gun Frontier (Soichiro Zen, 2002, 13 épisodes) avec Eiji Takemoto
* Space Symphony Maetel (Masaki Sinichi, 2004-2005, 13 épisodes) avec Eiji Takemoto

 

OVA

* Queen Emeraldas (クィーン・エメラルダス, Yuji Asada, 1998-1999, 2 épisodes) avec Makio Inoue (VF : Richard Darbois)
* Harlock Saga (Harlock Saga : Nibelung no yubiwa - Rhein no ôgon, Yoshio Takeuchi, 1999, 6 épisodes) avec Kôichi Yamadera (VF : Richard Darbois)
* Captain Herlock : The Endless Odyssey (Space Pirate Captain Herlock Outside Legend, The endless odyssey, Rintaro, 2002, 13 épisodes) avec Kôichi Yamadera (VF : Richard Darbois)

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site